Avis CSF Renégocier ou racheter son crédit immobilier

 

Quelle est la différence entre la renégociation et le rachat de crédit immobilier ?

✔ AVIS CSF - La renégociation de prêt immobilier se fait auprès de la banque qui vous a consenti le prêt. Pour renégocier, il faut avoir un bon profil (ressources, ancienneté dans l’emploi et dans la banque) et se montrer persuasif, par exemple en allant voir un courtier qui fera pour vous le tour du marché. Le rachat se fait si votre banque refuse la renégociation. Vous allez donc à la concurrence. Vous avez déjà une première idée du type de prêt que vous pouvez obtenir grâce au courtier que vous avez consulté. Les banques seront d’autant plus enclines à vous accueillir si votre profil d’épargnant est bon.


Pourquoi renégocier son prêt ?

✔ AVIS CSF - Les taux de crédit immobilier sont toujours très bas. Le plancher avait été atteint en décembre 2016. Avec un taux moyen constaté de 1,43 % en juillet 2018 (et de 1,49 % en mars 2018), contre 1,40 % en décembre 2016, il faut profiter de ces taux encore très bas. Sur 15 ans les taux sont de 1,23 % (1,29 % il y a quatremois), de 1,42 % sur 20 ans (1,46 % en mars) et 1,66 % sur 25 ans (1,73 % en mars). Pour contrer la hausse des prix, de nombreux emprunteurs allongent la durée de leur prêt immobilier. L'avis du CSF est que c'est une bonne idée. Demandez à votre conseiller CRESERFI une simultaion sur des durées légèrement différentes, pour jouer sur la mensualité et sur la durée.


Qui est concerné par la renégociation de prêt immobilier ?

✔ AVIS CSF - Toutes les personnes ayant emprunté avant fin 2015 ont intérêt à renégocier leur prêt. Y compris les personnes ayant déjà renégocié une première fois leur prêt. Les taux des crédits immobiliers sont tellement descendus, quelle que soit la durée du prêt, que nous assistons à une seconde vague de renégociations de la part d’emprunteurs ayant fait un premier rachat il y a deux ou trois ans. L’avis du CSF est de bien relire son contrat de prêt. Le temps passé peut vous permettre d’économiser beaucoup d’intérêt.


Est-il toujours intéressant de renégocier son prêt immobilier ?

✔ AVIS CSF - Oui, si vous avez emprunté à des taux supérieurs d’un point à ceux actuellement constatés sur le marché, et si vous êtes dans le premier tiers de la vie du prêt, période où la part des intérêts est supérieure à celle du remboursement du capital. Idéalement il faut que vous ayez au moins 70 000 € restant à rembourser. Et le différentiel de taux entre votre nouveau prêt et l’ancien prêt doit être au moins de 0,70 point, idéalement de 1 point. Plus le montant restant dû est élevé, moins le différentiel de taux peut être important. Si vous avez pris un prêt sur 20 ans en décembre 2014, à un taux moyen de 2,50 %, vous pouvez trouver un taux sur 15 ans à 1,23 % (données de l’Observatoire du crédit Logement / CSA). Vous gagnerez ainsi en durée de remboursement. Et si vous voulez acheter plus grand, sur 20 ans, vous pouvez trouver un taux à 1,42 %.


Faut-il privilégier un prêt immobilier avec une durée moins longue ou des mensualités plus faibles ?

✔ AVIS CSF - Là encore, cela dépend de votre profil. Si vous voulez gagner en pouvoir d’achat, réduisez vos mensualités. Vous serez à l’aise en réduisant votre taux d’endettement. Si vous voulez verser le moins possible d’intérêts à la banque, optez pour une durée moins longue, à mensualités constantes. Sinon, vous pouvez profiter de ces taux de crédit très bas pour acheter plus grand. Même durée, mêmes mensualités, mais des mètres carrés supplémentaires.


Et si je veux revendre mon logement dans quelques mois ?

✔ AVIS CSF - Dans ce cas, vous aurez des indemnités de remboursement anticipés. Ceux-ci peuvent annuler l’effet bénéfique de la renégociation. Ou sinon, il faut opter pour un prêt immobilier transférable.