La Lettre du Président aux Correspondants du CSF

La Lettre du Président aux Correspondants du CSF

La lettre du président aux correspondants du CSF N° 134 [Janvier - Mars 2016]

Les Commissions départementales du CSF sont l’occasion de découvrir des sites emblématiques tant des services publics que semi-publics du département et de prendre conscience des richesses du patrimoine français

Les Commissions départementales réunissent les correspondants bénévoles, les décideurs locaux de la fonction publique ainsi que les équipes professionnelles du CSF. Elles sont l’occasion de découvrir la variété et la richesse de sites et de lieux d’exception du département. Ces visites sont autant d’occasions de prendre conscience des efforts mis en oeuvre par l’Etat et les collectivités locales pour valoriser le patrimoine et soutenir des initiatives de terrain.

PUBLIC-PRIVÉ

 A-t-on suffisamment de recul pour constater combien les politiques locales  se sont adaptées aux nouvelles donnes économiques ? Les capacités de l’Etat, si elles restent réelles, ne suffisent plus. Les élus de proximité ont su faire évoluer le modèle en intégrant les entreprises privées dans leurs projets en faveur de la collectivité. Prenons comme exemple le récent co-financement du nouveau stade de Bordeaux. Il a été financé sous la forme d’un partenariat entre la Ville de Bordeaux et la société privée « Stade Nord Atlantique » (détenue à parts égales par Vinci et Fayat). La qualité de cet équipement, comme celui réalisé, sous le même principe, à Lille avec le Stade Pierre Mauroy, a convaincu l’équipe de Bordeaux d’y organiser une visite. Visite particulièrement appréciée des nombreux correspondants qui ont répondu présent. Objectivement, nous entrons dans une ère du co-financement où il est de mise de se fédérer pour continuer à bâtir les structures nécessaires à un impératif de « vivre ensemble ».

ENGAGEMENT ET CONVIVIALITÉ

Chaque visite a un intérêt propre. Il serait difficile de nommer tous les lieux choisis pour les Commissions départementales car il s’en tient, chaque année, une quarantaine. Ces rendez-vous tant instructifs que conviviaux sont l’occasion de remercier les correspondants pour leur investissement en faveur du CSF et de se retrouverpour échanger sur les besoins des agents des différentes administrations. Car c’est aussi par les correspondants que peuvent remonter les attentes d’un produit ou d’un service. Ce fut le cas pour la Défense pénale et Recours pénal vie professionnelle, assistance juridique incluse dans la carte CSF et décidée il y a 10 ans suite à des retours d’enseignants victimes d’agressions. De même, les correspondants alertent-ils les conseillers des projets qui pourraient être financés par la Fondation CSF.

LA FONDATION

Pour soutenir des actions portées par des associations, des administrations, voire par les agents eux-mêmes, la Fondation CSF apporte son soutien financier aux projets sociaux comme à ceux valorisant les services publics. Les Commissions départementales sont l’occasion de les mettre en lumière. Comme par exemple le 18 décembre dernier où Jérôme Darras, Secrétaire général du CSF, Hervé Mahoudo, président de la Commission départementale du Finistère, Brigitte Kerebel, vice-présidente, et Bernard Pouget, le directeur de l’agence de Rennes, ont pu faire découvrir aux correspondants CSF les missions du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) du Finistère. Mais aussi de revenir sur le projet « Unis pour réussir » porté par le SDIS 29 qui a pour but de perfectionner la recherche de personnes ensevelies ou noyées grâce à son équipe cynotechnique( 1). La Fondation CSF a d’ailleurs répondu présente en finançant du matériel et notamment 6 colliers GPS portés
par les chiens de recherche dont le flair exceptionnel aide grandement à la localisation des victimes.
A- | A+
Mis à jour : le 01/07/2016