Lettre du Président aux correspondants du CSF n°148

LDP 148 COUV

Pour recevoir la lettre du Président, rejoignez le réseau des 20.000 correspondants bénévoles du CSF.
Pour adhérer au CSF et profiter de tous les services et avantages sélectionnés pour vous, il suffit d’acquitter un droit d’entrée unique et une cotisation annuelle. Et pour plus d’avantages, optez pour le service C’Plus.

En savoir plus
✔ Devenez correspondant bénévole


Congrès CSF de Toulouse. Engagés pour la réussite

Le Congrès du CSF qui s’est tenu en juin dernier à Toulouse, a témoigné de la confiance accordée par les adhérents et de leur volonté de s’engager pour le développement de notre maison.

Ce Congrès a mis en évidence les relations fécondes entre les présidents de Commissions départementales et les équipes professionnelles du siège et des agences. Une innovation cette année : une réunion de formation a été organisée pour les nouveaux présidents de Commissions départementales. Le séminaire rassemblant les présidents de Commissions départementales et les directeurs d’agence a permis d’évoquer l’avenir de nos activités, lié à la réforme du statut de la fonction publique, l’évolution des implantations du service public sur notre territoire, les nouveaux usages liés à la digitalisation et à internet, la refonte de nos systèmes informatiques.

L’Assemblée générale qui accueillait tous les participants et les hôtes du CSF a d’abord entendu le rapport de gestion de Benoît Hoine, directeur général. « Face à la situation morose de 2018 (baisse de 25% en France de la production de nouveaux crédits à l’habitat), le CSF a pu réagir énergiquement et maintenir un haut niveau d’activité, avec 1 210 millions d’euros de production, et un encours de 11,5 milliards de biens assurés. 2018 a permis de favoriser les conditions de modernisation du CSF, a précisé Benoît Hoine, avec l’établissement du schéma directeur de nos systèmes d’information ». Il a mis en lumière les objectifs du nouveau plan triennal 2019 - 2021 dénommé « CSF Engagement » : investissements de modernisation, maîtrise des charges, développement de l’activité, en fondant l’équilibre sur les seuls résultats d’exploitation.UNE ASSOCIATION FORTE DE 2,4 MILLIONS D’ADHÉRENTS. « L’Association compte plus de 240 000 cotisants et 2,4 millions d’adhérents depuis sa création », a rappelé Sabine Van Heghe, trésorière nationale. Le président de la Commission de contrôle, Yvon Lejeune, a exposé ensuite les dispositions prises en matière de contrôle interne en soulignant que « ce dispositif correspond à notre volonté de protéger les adhérents du CSF, de les conseiller utilement ».

Hervé Coulmont, secrétaire général, a voulu rendre hommage à ses prédécesseurs, spécialement à Jean-Marie Duquene, en présentant l’activité associative du CSF. « 10 forums logement, 36 journées portes ouvertes, 8 forums mobilité, 11 salons professionnels, 25 rendez-vous associatifs ont marqué l’année 2018. Il s’agit de faire vivre une communauté de correspondants actifs au service du développement du CSF » a-t-il indiqué, en précisant que « la relation forces bénévoles – forces professionnelles constitue l’identité même du CSF ». Il a rappelé le rôle de la Fondation d’entreprise CSF qui a soutenu 17 projets innovants pour le service public en 2018. Le moment était venu pour Jean-Marie Alexandre, président du CSF, de place r les perspectives d’avenir du CSF dans le contexte que connait notre pays. Évoquant le débat noué à l’occasion des élections européennes, il a rappelé que « la règle d’or budgétaire, la limite de 3% pour les déficits publics, les transferts de souveraineté vers Bruxelles créent pour tous des contraintes.

Les pays qui veulent s’en extraire se heurtent à de sérieux obstacles. Ces règles doivent être supportables par tous ; est-il sage de frapper les services publics pour respecter ces règles ? ». Soulignant l’ampleur de la prise de conscience des questions climatiques, le président a annoncé que le CSF était décidé à jouer son rôle au service de l’intérêt public : un prêt personnel à taux très faible sera proposé aux adhérents pour la rénovation des logements dans un but d’économie d’énergie.