FRAUDES
attention aux arnaques sur internet

Il existe plusieurs type d’arnaques sur internet mais l’objectif final est toujours le même : vous extorquer de l’argent.

warning-sign IMPORTANT

Vos échanges par courriel avec le CSF se feront toujours via une adresse e-mail se terminant par @csf.fr ou @csf.asso.fr.

Alerte aux fausses offres d'emploi

Soyez vigilant certaines offres d'emploi ne sont pas réelles mais frauduleuses.

Profitant des difficultés financières de personnes en recherche d'emploi, des fraudeurs diffusent de "fausses offres d'emploi" pour leur soutirer de l'argent.
Le principe est souvent le même :

  • après avoir postulé à une annonce frauduleuse, vous avez été retenu(e) pour un travail à réaliser de chez vous ou sur internet,
  • vous allez recevoir un versement / chèque de la part du « nouvel employeur » vous permettant d'acheter le matériel pour débuter votre activité,
  • suite à une prétendue erreur de la comptabilité, le montant du versement / chèque envoyé par votre "nouvel employeur" s'avère trop élevé ("simulant un trop perçu en votre faveur"),
  • vous devez alors rembourser partiellement votre "nouvel employeur" par virement / transfert d'argent (la somme correspondant au trop perçu),
  • vous vous apercevrez ensuite, trop tard, que le chèque que vous aviez reçu était finalement "sans provision",
  • vous êtes victime d’une escroquerie et vous ne pourrez pas récupérer les fonds que vous aurez versés,
  • par ailleurs, toutes les informations personnelles que vous avez pu préalablement transmettre aux fraudeurs (pièce d’identité, RIB, quittance de loyer…) peuvent être utilisées à votre insu et vous pouvez aussi faire l’objet d’une tentative d’usurpation d’identité.
 

Au moindre doute, prenez le temps de faire quelques vérifications :

  • Le salaire proposé est-il cohérent par rapport au travail supposé ?
  • Avez-vous réalisé un entretien de recrutement physique en face à face ?
  • Avez-vous contacté l'entreprise via le numéro de téléphone indiqué sur le site internet (autre que le N° communiqué dans l'offre / annonce ou les emails reçus).
  • Ne jamais faire de versement préalable à une embauche et refuser de rembourser le "trop perçu".

Les outils

En cas de doute sur une annonce, vous pouvez contacter le service RH du CSF : par mail Nous écrire

Vous pouvez également consulter Pôle emploi : Site de Pôle emploi

Vous avez été escroqué ? Signalez cette offre et portez plainte : Signaler une fraude

 

Alerte aux faux prêts bancaires

Soyez vigilant certaines propositions de prêts ou de micro crédits ne sont pas réelles mais frauduleuses.

Des propositions de « faux » prêts ou micro crédits sur Internet sont diffusées par messagerie électronique, sur des fenêtres publicitaires ou encore sur les réseaux sociaux.

Ces fausses offres sont souvent proposées à des taux attractifs. Les escrocs ciblent de préférence des personnes fragiles ou en grande précarité, voire même des personnes fichées auprès de la Banque de France (ou dans l’impossibilité d’obtenir un prêt dans les circuits bancaires classiques).

Après plusieurs échanges à distance (mail et/ou téléphone), le fraudeur vous demande toujours de lui verser de l’argent pour soit disant couvrir ou avancer de prétendus frais (frais de dossier, de notaire, de déblocage, de caution, coût de l’assurance présentée comme « obligatoire », etc…).

Le fraudeur insiste pour obtenir un versement préalable au déblocage des fonds. Bien évidemment, les fonds ne seront jamais débloqués, et les sommes d’argent que vous avez versées ne vous seront pas restituées. Sachez en outre qu’aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts.

Le fraudeur vous demandera également de lui transmettre certains renseignements pour constituer le dossier de prêt. En réalité, ces données personnelles pourront être utilisées pour usurper votre identité.

Si vous avez été victime d’une escroquerie financière :

Portez plainte immédiatement.

Si vous venez de faire un virement, essayez de le faire annuler auprès de votre établissement bancaire.

Contactez notre service Fraude CSF : par mail

Contactez Info Escroqueries : par téléphone 0805 805 817 (appel gratuit) ou par internet Signaler une fraude

 

Soyez vigilant certains emails sont malveillants

Nous recevons tous un nombre croissant d'emails malveillants aussi appelés "hameçonnage" en français et "phishing" en anglais. Ils visent à nous leurrer pour nous inciter à communiquer des données personnelles (comptes d’accès, mots de passe…) et/ou bancaires en se faisant passer pour un tiers de confiance.

Au moindre doute, prenez le temps de faire quelques vérifications :

  • Connaissez-vous l'expéditeur ?
  • Ce texte contient-il des fautes d'orthographe ?
  • Des identifiants / mots de passe sont-ils demandés ?
  • Êtes-vous client de cette société ?
  • Êtes-vous sollicité(e) pour de l'argent ?

Ayez le bon réflexe : si vous ne connaissez pas l'expéditeur ou avez un doute sur un email,
- ne cliquez pas sur les hyperliens contenus dans l'email,
- ne téléchargez pas les pièces jointes.

Encore un doute ? Appelez au téléphone l'expéditeur que vous connaissez !

Vous avez cliqué ? Signalez cet email malveillant à votre fournisseur internet, à la marque usurpée ou à votre proche dont la messagerie a peut être été piratée !

Plus d'informations :

Pour en savoir plus : Consulter le site du gouvernement (DGCCRF) Consulter le mini-guide FBF Consulter les 5 réflexes de l'ANSSI

Signalez un email malveillant sur le site internet-signalement.gouv.fr : Faire un signalement


Publié le 14 janvier 2021